Le CRA une prison qui ne veut pas dire son nom

Des Senateurs en visite au CRA de Rennes St-Jacques

La semaine dernière, deux équipes sénatoriales de la région ont effectué une visite au CRA de Rennes.

Le 26, Sylvie Robert et Jean-Louis Tourenne (49) accompagnés d’une de leur collaboratrice et d’une journaliste d’Ouest-France. (Lire) Le capitaine D., chef du centre de rétention administrative de Rennes, a détaillé aux deux sénateurs le fonctionnement du centre qui est actuellement en travaux. | OUEST-FRANCE : Nathalie FLOCHLAY.Publié le 26/02/2019

Le 28 février, c’était le tour de Christine Prunaud (22) accompagnée de sa collaboratrice, d’une journaliste de l’AFP et de 3 journalistes de fr3 (pour vidéo et article écrit).Cette dernière a décidé d’intervenir auprès de la préfecture du Morbihan au soutien d’une personne guinéenne placée au CRA le matin même en provenance de Lorient, interpellée à son domicile devant sa compagne et le fils de celle-ci. (Lire)Visite du centre de rétention administrative de Rennes,reportage à Saint-Jacques de la Lande (35) de Catherine Carlier, Lionel Bonis et Jean-François Barré – Interviews : Paul Chiron, intervenant juridique Cimad – Christine Prunaud, Sénatrice communiste des Côtes d’Armor

Nous avons évoqué avec eux le contexte actuel très dégradé de fortes tensions liées à l’allongement de la durée de rétention, à l’enfermement de personnes aux profils psy très abîmés par des années d’errance administrative, de personnes sortantes de prison qui croient retrouver la liberté mais qui sont placées au CRA, à des personnes qui redoutent d’être renvoyées vers des pays en crise si elles sont dublinées (afghans, soudanais…).