Rapport 2015 sur les Centres de rétention administrative

SIGLES

Enfermement et éloignement : des pratiques démesurées au détriment des droits fondamentaux

Les cinq associations intervenant dans les centres de rétention administrative : Assfam, Forum Réfugiés, France terre d’asile, La Cimade et l’Ordre de Malte, présentent leur sixième rapport commun.

En 2015, près de 48 000 personnes ont été privées de liberté dans les centres et locaux de rétention administrative. Ces cinq dernières années (2011-2015), la France s’est distinguée par un usage massif de l’enfermement des personnes étrangères en vue de leur éloignement (230 000 personnes enfermées sur cette période). Une privation de liberté banalisée, alors que trop souvent l’enfermement est inutile voire abusif et illégal.

24 centres de rétention sont passés au crible : statistiques précises, témoignages et spécificités locales. L’édition 2015 du rapport offre analyses et chiffres inédits pour décrypter une politique migratoire menée au détriment des droits fondamentaux des personnes étrangères.

Télécharger le rapport 2015

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.