Toujours des mineurs enfermés au CRA

La France enferme (encore) des mineurs en Centre de Rétention Administrative.(CRA)

47189564-migrants-gar-on-de-r-fugi-s-d-enfants-derri-re-les-barreaux-de-la-limite-de-la-prison-pop-art-styleC’est l’histoire, une de plus, de deux femmes enfermées en octobre 2016 avec leur fils de 11 et 14 ans au CRA de Cornebarrieu en Haute-Garonne. Arrivées en France deux semaines auparavant, la première de nationalité albanaise se rend avec son fils, à la préfecture de l’Ariège pour effectuer une demande d’asile. La préfecture préfère les placer en centre de rétention. L’autre, une mère tchéchène suite à une interpellation en préfecture, est aussi placée en rétention avec son fils. Cette dernière et son fils ont refusé de monter dans l’avion le 26 octobre. Pour cette raison, le fils a été séparé de sa mère et le procureur a décidé de poursuivre Madame.

En dépit de la condamnation de la France à 5 reprises en juillet dernier pour enfermement de familles avec enfants mineurs, ces deux préfectures continuent de placer des familles en rétention.
Nous nous joignons à la Cimade pour dénoncer l’acharnement de ces pratiques menées à l’encontre de jeunes enfants, dont la place n’est ni derrière les barreaux, ni séparés de leur mère.
Avec la Cimade nous rappelons que l’intérêt supérieur de l’enfant ne peut pas être sacrifié au profit d’une logique administrative aveugle.

(ACTIONS COMMUNES La Cimade N°49 décembre 2016)