Le CRA n’est jamais en vacances… près de chez nous.

Migrer reste un délit…

Mr A. est un jeune demandeur d’asile afghan arrivé en France fin 2016. Il s’est vu notifier par la préfecture d’Ille et Vilaine une réadmission vers la Bulgarie, pays dans lequel il a été maltraité lors de son périple migratoire, avec une assignation à résidence.

Lors de son obligation de pointage à la PAF, le 19 juin dernier, il a été arrêté et enfermé au CRA. Un vol pour Sofia était prévu dès le lendemain matin, mais il a refusé d’embarquer. Quelques heures plus tard, il a été libéré par le Juge des libertés et de la Détention.
La préfecture a fait appel, mais la décision a été confirmée par la Cour d’appel. La préfecture a saisi la cour de cassation qui n’a pas encore examiné la requête.

Il s’est présenté le 5 juillet à la préfecture pour le renouvellement de son attestation de demandeur d’asile. La préfecture a refusé de la lui renouveler et lui a notifié une nouvelle assignation à résidence considérant qu’il était en fuite !

Cette décision sera contestée lundi 10 juillet à 9h30 devant le Tribunal Administratif

Il est temps que cesse l’acharnement contre les « Dublin », besoin de soutien ! (Welcome 35)

Carole