RESF 2020 02 Maltraitance

        Famille démembrée,

                                 enfant privée de ses parents,

                                                                    maman harcelée,

                                                                                         enfant pas encore né et déjà maltraité,                                

                                     une politique de brutes !

               Eduart Tahiraj et Florina Hamza, en France depuis 3 ans et demi, déboutés du droit d’asile, ont été arrêtés à la gendarmerie de Lagogne (Lozère) le lundi 27 janvier.

               Florina, enceinte de 4 mois et demi, a fait un malaise et a dû être hospitalisée en urgence

               Le papa, accompagné par les gendarmes, a été obligé d’aller chercher sa fille, Amélia, 4 ans, à la sortie de l’école maternelle.

               Eduart et Amélia ont été emprisonnés au centre de rétention de Toulouse et, dès le lendemain matin, expulsés en Albanie dans un charter avec une dizaine de familles tandis que Florina restait hospitalisée.

Depuis, Eduart vit caché en Albanie, Amelia est chez la mère de Florina. Elle ne comprend rien et pleure au téléphone.

               Florina est sortie de l’hôpital, le 19 janvier, avec un certificat médical disant qu’elle ne peut pas voyager

               Depuis, la préfecture de la Lozère a demandé à deux reprises à la rencontrer pour lui proposer l’aide au retour volontaire. Alors qu’elle a, une première fois le 31 janvier, refusé, alors que suite à cette première entrevue Florina a été à nouveau hospitalisée en urgence, alors que la préfecture sait qu’elle ne mange quasiment pas, ne dort pas et a fréquemment des contractions, elle s’est permis de venir à nouveau lui proposer de l’argent pour repartir. Florina ne sait plus combien ils lui ont proposé car « l’argent ce n’est pas important pour moi, ce qui est important c’est ma vie, celle de ma famille ».

               Cette seconde entrevue l’a tellement angoissée, qu’après un passage aux urgences, elle est hospitalisée en psychiatrie.

               Ceux qui décident, Macron, son gouvernement, les préfets et les hauts fonctionnaires qui appliquent vont vraiment lui faire perdre l’enfant que porte Florina. Rien ne les fait reculer, pas même une vie en jeu !

témoignage RESF  8 février 2020

Fermer le menu