Nouvelles des cercles

115ème Cercle de silence d’Etampes

1 heure en cercle et en silence autour de la flamme de l’espérance:
samedi 25 novembre 2017
de 11h à midi, place des droits de l’Homme, Étampes

Pour que les gestes de fraternité se multiplient.

Des migrants continuent de mourir à nos portes. Et dans le désert il en meurt plus qu’en Méditerranée. Les personnes qui les secourent quand ils parviennent en France sont poursuivies par la justice.

Par notre geste, nous demandons, avec les Ami.e.s de la Roya Citoyenne, que le gouvernement prenne toute sa part à l’accueil des migrants et qu’il arrête de poursuivre les personnes qui font œuvre d’humanité envers des personnes en souffrance.

Pour marquer votre soutien, vous pouvez vous joindre au cercle le temps que vous pouvez.

Merci de diffuser largement Bernadette et Bruno CATRICE

_

Témoignage d’une participante au cercle de Strasbourg

Je n’ai pas participé au cercle de Strasbourg ce 30 octobre. J’étais en voyage à GOZO, île faisant partie de Malte.
Toute petite île, j’y vais depuis de nombreuses années. Face à la mer, avec la Lybie que je ne vois pas mais que je sais être là au loin, je pense à tous ces morts en méditerranée . Et le constat flagrant est que l’île se peuple de plus en plus de noirs, d’Africains. Il y a 10 ans , on n’en voyait pas un seul, Et actuellement, il s’établit une vraie communauté de jeunes blacks ; tous des hommes, jeunes … ils ont leurs points de rencontre…leurs codes…. certains travaillent, je ne leur ai jamais parlé ; la prochaine fois je le ferai si j’ose.

C’est une marque très visible de la migration africaine, c’est très troublant … je ne sais pas dans quelle mesure c’est accepté par la population mais depuis 3 ans cela m’intrigue. En tout cas, niveau proportion d’immigration, on va dire que Malte reçoit bien plus de gens que la France ; (je ne sais pas dans quelle mesure ils sont légaux, mais ils sont nombreux à travailler.)
bonne fin d’année

Sylvie z, cercle de Strasbourg

_

CERCLE DE SILENCE D’AIX EN PROVENCE

Le cercle de silence qui s’est tenu samedi dernier 11 novembre a réuni plus de 90 personnes.
Je vous retranscris, ci-dessous, le texte de l’appel que nous avions envoyé pour le rappeler.

Chers Amis

Etrangers et migrants : les faits tragiques et les situations désastreuses se sont accumulés ces derniers jours.

En Méditerranée les tentatives de traversée en direction de l’Europe se poursuivent malgré les nombreux dispositifs militaires mis en place pour les bloquer. Les frêles embarcations qui échappent au refoulement affrontent des conditions périlleuses et les naufrages sont fréquents. Le dernier en date s’est produit le 2 novembre au large d’une île grecque, les victimes s’ajoutent aux 2 000 personnes qui ont déjà perdu la vie depuis le début de l’année dans ces infernales tragédies !

A Lampedusa une soixantaine de migrants tunisiens sont en grève de la faim pour s’opposer au retour forcé que les autorités italiennes cherchent à leur imposer. Voici un passage de l’appel qu’ils ont lancé : Nous invitons les personnes libres qui défendent l’existence d’un autre monde où dominent les valeurs universelles et la solidarité à nous soutenir. Ils poursuivent ensuite, à destination de l’opinion publique européenne, “tandis que votre argent et vos biens circulent librement dans nos pays d’origine, vous emprisonnez nos rêves derrière vos murs”.

En Guyane, lors de sa récente visite, le Président de la République a fait porter aux immigrés la responsabilité des conditions de vie précaire sur l’ensemble du territoire ; il veut en conséquence renforcer contre eux l’arsenal répressif existant.
Un collectif qui regroupe l’ASTIPA, la Cimade, la LDH et RESF, aux côtés de 9 autres organisations, dénonce ces intentions et affirme dans un communiqué rédigé le 4 novembre que “s’en prendre aux demandeurs d’asile ou aux familles de Guyane obligés de vivre dans des squats et dans des habitats de fortune ne résoudra en rien le drame social que nous vivons dans notre région”.

Plus près de nous, la Cimade a reçu un témoignage écrit*, terrible et émouvant à la fois, d’une personne enfermée au centre de rétention de Mesnil-Amelot, en bout des pistes de Roissy. En voici un extrait :
“La maltraitance, le manque d’implication et l’indifférence des képis … ne font que blesser les âmes …Les gens sont tristes, les gens sont perdus …Les êtres marchent dans tous les sens, mais tout désorientés … déboussolés… désespérés …”.

Tout près de nous, à Marseille, la préfecture a fait évacuer boulevard Eiffel le 31 octobre, tout juste avant la trêve hivernale (!), un squat où s’abritaient des Roms déjà plusieurs fois pourchassés auparavant. Exploit réalisé avec la mobilisation de 16 fourgons de CRS.
Résultat,
plus de 100 personnes à la rue dont 52 enfants.

* http://www.lacimade.org/tres-chers-lecteurs-droits-de-lhomme-a-porte-dentree/

Bien solidairement Philippe Chouard

_

CERCLE DE SILENCE DU HAVRE

Amis bonjour, j ‘ai été indisponible ces dernières semaines.
En septembre et Octobre au Havre une vingtaine de participants.
Nous serons présents le 2 décembre à Festisol au Havre pour faire connaitre le cercle . Merci à Alain Richard de sa réponse et mes excuses pour ce retard involontaire. Nous pourrons passer la vidéo proposée.

Migrants wait for a food distribution near the former « jungle » in Calais, France, August 23, 2017. REUTERS/Pascal Rossignol – RC1C719FDE30

Expulsion des étrangers : Collomb construit un mur législatif
20 OCTOBRE 2017 PAR CARINE FOUTEAU

(je joins cet article qui mérite d’être lu jusqu’au bout – comme le dis Francis de L Ahseti du Havre la question est comment organiser la riposte pour empêcher ce projet de loi d’être adopté – )

Solidairement à tous Martine Bachelet pour le cercle de silence Le Havre

_

CERCLE DE SILENCE DE COLMAR Lundi 30 octobre 18h à 19h Place des Martyrs de la Résistance

APPEL à participer à tous ceux qui veulent
respecter la dignité humaine
des étrangers sans titre de séjour

LA FRANCE ACCÉLÈRE LES EXPULSIONS VERS L’AFGHANISTAN

Alors que l’Afghanistan connait une flambée de violences qui touche principalement les civils, des pays européens, notamment la France, accélèrent les expulsions d’Afghans vers leur pays d’origine.
La situation sécuritaire est de plus en plus dangereuse en Afghanistan où on assiste à une augmentation du nombre de victimes civiles ; 11 400 personnes ont été tuées ou blessées en 2016 principalement par des Talibans et des groupes djihadistes.

Les États européens n’ignorent aucunement la dangerosité de la situation en Afghanistan. Cependant, le nombre de retours forcés depuis l’Europe est en augmentation rapide, à un moment où celui des victimes civiles enregistrées par l’ONU atteint un niveau record. Le nombre d’Afghans renvoyés dans leur pays par des États européens a presque triplé en un an (3 290 en 2015 à 9 460 en 2016). Ces retours correspondent à une baisse très nette des avis favorables donnés aux demandes d’asile, passés de 68 % en septembre 2015 à 33 % en décembre 2016.

En France, les constats montrent une dégradation de la situation à partir de 2016 qui s’accentue encore en 2017. La France a multiplié les mesures d’éloignement à l’encontre de ressortissants afghans et les enferment de plus en plus massivement dans des centres de rétention.


Ces retours constituent des violations flagrantes du droit international et ils doivent cesser immédiatement. Les mêmes pays européens qui s’étaient naguère engagés pour que les Afghans connaissent un avenir meilleur anéantissent aujourd’hui tous leurs espoirs et les condamnent à repartir dans un pays qui est devenu encore plus dangereux que lorsqu’ils l’ont quitté.

Vous trouverez en pièces jointes les textes des prises de parole :
* La France accélère les expulsions vers Afghanistan
* Le projet de loi G Collomb ouvre une brèche dans le droit d’asile

_

CERCLE DE SILENCE DE ROANNE septembre 2017

Ce CR est un peu tardif mais enthousiaste ; en effet ce cercle a été marquant par sa visibilité, par son nombre (30 participants dont un élu ) par les personnes touchées… Enfin des jeunes!! qui s’arrêtent, demandent des renseignements restent un long moment sur le cercle, veulent garder la chanson de « l’écolier sans papiers » qui pourtant a eu bien du mal à couvrir le bruit de la rue à la fin. Nos 500 tracts ont été pratiquement tous distribués et le changement de lieu plébiscité … Il a surpris la police municipale qui n’a plus rien dit du moment que nous avions l’autorisation de la préfecture … Nous allons donc nous y retrouver bien sûr et encore plus nombreux … Nous sommes face à la sous-préfecture que nous interpelons à notre manière avec nos masques, nos duvets, notre tableau où s’inscrit la situation très critique des familles dans le Roannais ..

  • IMG_2005
  • IMG_2007
  • slideshow wordpress
  • IMG_2024
jquery slider plugin by WOWSlider.com v8.2

Ce cercle ne fut certes pas très silencieux mais il nous a remotivés et en plus une journaliste du Progrès a fait un très bon article à son propos. Il faut donc poursuivre notre action … surtout que le lendemain le film « Les migrants ne savent pas nager « rappelait comment toute action même individuelle est importante face au drame des exilés…

Rendez-vous donc mardi 24 octobre au carrefour helvétique à 17h30

Madeleine LORIMY

_

CERCLE DE SILENCE DE LYON le 13 septembre 2017

Quelques mots de Michel Durand : A Lyon, nous étions une soixantaine
Des jeunes se sont joints pour quelques temps au cercle de silence place des Terreaux.
Suivi d’un tract qui fait apparaitre la vitalité de l’équipe qui anime le cercle
http://cercledesilence.fr/actualitsdescercles/cercledelyon.php

Bien cordialement Michel DURAND

_

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES

Ce jeudi 14 septembre, Cercle de rentrée à Versailles, après 2 mois d’interruption : une dizaine de personnes au début de l’heure, nous étions une petite vingtaine à la fin. Nous avons eu bien de la chance d’échapper aux grosses pluies qui ont précédé de peu notre cercle ! 2 nouvelles personnes se sont arrêtées, d’autres ont regardé avec intérêt les panneaux, surtout celui où sont affichées des infos locales

A la fin de l’heure, nous avons échangé quelques nouvelles, particulièrement sur notre présence pour un « mini-Cercle de Silence exceptionnel » de 30 min lors du festival des Alternatives « Alternatiba Versailles » le dimanche 15 octobre prochain à 16h devant la mairie. Distribution de la Lettre n°85 du Cercle de Versailles.

Prochain Cercle « ordinaire » (le 2ème jeudi du mois) le 12 octobre prochain à 18h.

Bien cordialement Catherine DOMERGUE

_

CERCLE DE SILENCE D’ÉTAMPES le 26 août 2017

Le cercle de silence d’étampes 91 s’est bien déroulé .
16 personnes ont formé le cercle, nombreuses surtout dans la deuxième demi-heure. Un passant a rejoint le cercle et d’autres ont lancé leurs encouragements sans s’arrêter, ce qui fait chaud au cœur.

A midi nous nous sommes donné rendez-vous au samedi 30 septembre 2017 et nous avons rappelé l’évacuation des sans-papiers de l’église saint Bernard, il y a 21 ans, fin août.

  • slideshow html
  • IMG_6001_2
full width slider by WOWSlider.com v8.2

Bernadette et Bruno CATRICE

_

CERCLE DE SILENCE D’ÉTAMPES le 29 juillet 2017

Le cercle de silence d’étampes 91 s’est bien déroulé.
19 personnes sont passées dans le cercle. Des passants l’ont rejoint.
Nous avons distribué un tract informant de l’appel de nombreuses associations à un changement radical de politique migratoire en France. Elles lancent l’organisation d’une conférence nationale citoyenne sur l’accueil et les droits des personnes migrantes en France.

  • etampes 2017 07
  • html slideshow
  • IMG_5899_3
wordpress slideshow by WOWSlider.com v8.2

A midi nous nous sommes donné rendez-vous au samedi 26 août 2017.

Bernadette et Bruno CATRICE

_

113 ème CERCLE DE SILENCE DE PAU

Mardi 25 juillet 2017 18 h à 19 h
Place Clemenceau
Rejoignez-nous, même pour quelques instants

CONTRE L’ENFERMEMENT DES MIGRANTS
DANS LES CENTRES DE RÉTENTION ADMINISTRATIVE
POUR LE RESPECT POUR TOUS, DES DROITS HUMAINS
EN SOLIDARITÉ AVEC LES MIGRANTS OU ROMS MENACÉS D’EXPULSION
POUR UNE TERRE PLUS FRATERNELLE
POUR L’ACCUEIL DE L’ÉTRANGER

Ils sont sans voix – nous nous taisons – Notre Silence doit être un cri
Un cri non violent – un cri d’indignement.

La CIMADE et d’autres associations ont déposé une requête en référé-liberté devant le tribunal administratif de Nice. Elle demande la fermeture d’un lieu illégal. Il est utilisé par la police pour enfermer les personnes migrantes, avant de les refouler en Italie. Marine De Haas, responsables des questions européennes, explique pourquoi

Pourquoi la situation à la frontière franco-italienne vous alerte-t-elle ?
Depuis le 13 novembre 2015, les contrôles ont été rétablis à la frontière franco-italienne, en raison de l’état d’urgence, même si les passages étaient déjà filtrés depuis juin 2015. Mais ce sont surtout les migrants qui en font les frais : aux divers points de passage autorisés dans les gares et sur les routes, des personnes considérées « d’apparence migrante » sont systématiquement contrôlées, soit par les CRS, soit par la police aux frontières (PAF). Ces interpellations se sont notamment multipliées à la gare ferroviaire de Menton-Garavan. Les CRS refoulent vers l’Italie aussi bien des mineurs que des personnes majeures, soit en les remettant dans le train vers Vintimille en dehors de toute procédure, soit en demandant à l’Italie de les réadmettre immédiatement après leur avoir remis un document de non-admission. Ces réadmissions immédiates via le poste frontière de Menton Saint-Louis seraient au nombre de 100 à 150 par jour en moyenne. Il y a là une véritable entorse à la loi qui prévoit que les personnes non-admises sur le territoire français doivent bénéficier d’un certain nombre de droits, dont celui d’un délai d’un jour franc et de recevoir une information sur le droit d’asile avant toute reconduite de l’autre côté de la frontière.
Qu’est-ce qui justifie plus précisément cette action en justice ?
C’est en effet près du pont Saint-Louis que la situation n’est pas claire. Des témoignages encore récents révèlent que, dans les locaux de la PAF, des personnes sont retenues jusqu’à plusieurs heures ou même toute une nuit. C’est parfaitement illégal parce qu’il n’existe aucun texte permettant ce qui nous a été décrit par les policiers comme « une zone de rétention provisoire ». Cette zone d’attente, créée par le préfet des Alpes-Maritimes officieusement, constitue bel et bien un lieu de privation de liberté, puisque ces personnes retenues ne peuvent bénéficier des droits inhérents à leur situation.

C’est pourquoi La Cimade, en lien avec d’autres associations*, a décidé de déposer auprès du juge administratif une requête en référé-liberté. La loi prévoit qu’en cas de situation d’urgence (ce qui est bien le cas ici), le juge a 48 heures pour se prononcer sur ce référé.
À quoi attribuez-vous ces entorses à la loi ?
La police française ne peut refouler à la frontière ces personnes la nuit, soit parce qu’il n’y a plus de trains, soit parce que la police italienne ne réadmet pas entre 19 h et 7h. D’autres témoignages indiquent que des personnes sont également retenues au 1er étage de la gare de Menton-Garavan. Par ailleurs, des personnes migrantes arrivées par la vallée de La Roya, après avoir reçu une convocation officielle à Nice auprès de la préfecture pour déposer leur demande d’asile, ont été interpellées à Cannes, puis détenues à Menton avant d’être renvoyées en Italie. Ces entraves aux libertés ne sont pas nouvelles, mais elles se sont amplifiées. Il y a bel et bien une volonté de bloquer l’arrivée sur le territoire français du plus grand nombre de migrants venus par l’Italie et en majorité originaires du Soudan, de l’Érythrée, de l’Afghanistan et du Tchad. Nombre de ces personnes souhaitent demander l’asile en France, même si la plupart d’entre elles ont été forcées de donner leurs empreintes à l’arrivée en Italie et seront probablement placées en procédure « Dublin ». Cependant, leur droit de déposer une demande d’asile en France reste entier et les pratiques de refoulements vers l’Italie empêchent les personnes en exil de l’exercer effectivement.

Il nous paraît important que durant cette période estivale, juillet et Août, le Cercle de Silence soit maintenu, pour prouver notre détermination. Le migrant, lui, n’est pas en vacances.

ram.bg@orange.fr

_

103 ème CERCLE DE SILENCE de COLMAR

dimanche 30 juillet, de 18h à 19h, place des Martyrs de la Résistance

APPEL à participer à tous ceux qui veulent
respecter la dignité humaine des étrangers
sans titre de séjour.

Plan « migrants » : un énième ajustement d’une politique sans cap

Le gouvernement annonce le 12 juillet 2017 un plan  » migrants » qui ressemble à s’y méprendre à toutes les annonces distillées ces dernières années par la précédente majorité. Il s’inscrit dans un politique de continuité, sans perspective à long terme, ni réel projet pour construire une politique migratoire respectueuses des droits des personnes.

Après une rencontre inutile avec les associations , le gouvernement annonce une série de mesures sur l’asile et les migrations, notamment le renforcement des effectifs dans les guichets uniques des demandeurs d’asile (GUDA) pour réduire des délais d’enregistrement qui ont atteint en moyenne plus de 35 jours en janvier 2017 au lieu du délai de trois jours prévu par la loi. Pendant cette période, les personnes n’ont pas de statut et n’ont pas accès aux conditions d’accueil pourtant prévue par le droit européen.
La réduction annoncée des délais d’instruction des demandes d’asile ne doit pas se faire au détriment des droits des personnes et des garanties prévues par la loi (entretien personnel, examen en formation collégiale à la CNDA notamment).
Par ailleurs, la création, en deux ans, de 7 500 places de centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) ne permettra toujours pas d’héberger toutes les personnes en attente (début 2017, seulement la moitié des demandeurs d’asile était hébergée).
Seule satisfaction, la création de 5 000 places d’hébergement provisoire pour les réfugiés statutaires.
Sur le volet répressif, l’État souhaite expulser plus vite et plus de personnes étrangères, quelle que soit leur situation ou leur pays d’origine. L’acharnement sur les personnes afghanes par le préfet du Pas-de-Calais donne le ton, avec l’expulsion effective à Kaboul lundi 10 juillet d’un Afghan probablement muni d’un laissez-passer européen délivré en vertu de l’accord UE-Afghanistan du 2 octobre 2016.

Le plan annoncé entonne le refrain habituel : « on peut accueillir les réfugiés politiques, mais pas les migrants économiques ». Or, les études scientifiques et le terrain démontrent que les motifs de départ sont multiples, complexes et bien souvent liés entre eux. S’y mêlent la violence politique, religieuse ou culturelle, la faillite politique et économique, l’absence de perspective d’avenir, la santé ou les dérèglements climatiques. Enfermer les personnes dans ces catégories et opposer les réfugiés aux migrants économiques, c’est nier la réalité et faire mine de gérer la situation avec fermeté pour satisfaire une partie de l’opinion opposée à l’accueil.

Retrouvez le dossier de presse présenté par le premier Ministre le 12 juillet 2017 en cliquant sur le lien suivant : « Garantir le droit d’asile, mieux maîtriser les flux migratoires »
et son résumé en cliquant sur cet autre lien : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Garantir-le-droit-d-asile-mieux-maitriser-les-flux-migratoires

Ci-joint également les communiqués de presse de la prise de parole 102 du 30 juillet 2017 communiqué FNARS et de la prise de parole 102 du 30 juillet 2017 communiqué LDH 13 07, en réaction à ce plan « migrants ».

Venez nombreux à cette manifestation.
Venez nous rejoindre,
même quelques instants entre 18h et 19h.
Relayez l’appel à participer dans vos réseaux
et auprès de vos amis.

Cordialement. Le collectif du Cercle de silence
cercledesilence.colmar@orange.fr
www.facebook.com/cercledesilencecolmar

_

CERCLE DE SILENCE D’ÉTAMPES le 24 juin 2017

Le cercle de silence d’étampes s’est bien déroulé samedi 24 juin 2017.
22 personnes sont passées dans le cercle.
Les participants apportaient des bateaux en papier pour dire leur solidarité avec les réfugiés qui traversent la Méditerranée à leurs risques et périls. Les enfants qui passaient étaient attirés par les bateaux; une maman a su expliquer à son fils de 2 ans qu’ils représentaient « les bateaux qui transportaient, contre beaucoup d’argent, les réfugiés qui fuyaient la guerre ».
Le tract ci-joint a été distribué aux passants. Il demande aux autorités d’organiser une conférence pour instaurer plus de solidarité et d’humanité.

A midi Hélène a lu le poème ci-joint d’Erri de Luca.
Et nous nous sommes donné rendez-vous au 29 juillet 2017.

  • IMG_7229_1
  • IMG_7231_1
  • IMG_7237_1
  • IMG_7241_1
  • jquery carousel
  • P1150237.11JPG_2
slideshow jquery by WOWSlider.com v8.2

Bernadette et Bruno CATRICE

_

CERCLE DE SILENCE DE CERGY PONTOISE le 16 juin 2017

Le Cercle de silence s’est tenu ce vendredi 16 juin 2017, de 18 à 19 heures, Place du Général de Gaulle, au-dessus de la gare de Cergy-préfecture.

Depuis novembre 2009, le Cercle de silence de Cergy-Pontoise rassemble des citoyens qui par cette manifestation silencieuse veulent alerter les pouvoirs publics et l’opinion sur la situation des migrants et des réfugiés. Ses participants, dont beaucoup sont engagés dans diverses associations d’aide aux migrants, veulent montrer de façon plus visible leur volonté d’offrir le meilleur accueil possible à tous ceux que la guerre, les mauvais traitements, l’insécurité ont poussés sur les routes de l’exil.

Cercle Cergy lecture sous le réverbèreLes Cercles de silence (il en existe des dizaines en France et dans d’autres pays européens) se sont formés à l’origine en réagissant aux conditions de privation de liberté de ceux que les autorités de l’Etat placent dans les Centres de Rétention Administrative (CRA) en vue d’une expulsion pour défaut de titre de séjour valide. Ils ont été amenés à élargir leur vigilance aux procédures suspicieuses et aux pratiques inutilement tracassières appliquées aux étrangers et à leurs familles.
Aujourd’hui l’accueil des étrangers est l’objet de crispations, de discours de fermeture et de rejet. Le Cercle de silence rappelle que l’étranger est d’abord une personne humaine, et que l’accueillir dignement est un devoir pour tous.

Le Cercle est ouvert à tout le monde : on peut s’y joindre à tout moment, pour une heure ou pour quelques minutes.

► Contact : Marc et Brigitte Chambolle (01 30 30 31 52)
cercle-de-silence.cergy@laposte.net

Appel Journée mondiale du réfugié

_

CERCLE DE SILENCE D’AIX EN PROVENCE lE 10 juin 2017

Bonjour à toutes et à tous,
Le cercle de silence qui s’est tenu à Aix-en-Provence samedi dernier 10 juin a réuni plus de 80 personnes. Je vous retranscris ci-dessous le texte de l’appel que nous avions envoyé à nos habitués pour le rappeler.

Bien solidairement Philippe Chouard

_

CERCLE DE SILENCE DU HAVRE le 15 juin 2017

Bonsoir à tous, une petite vingtaine de participants mais quelques passants se sont joints au cercle. 150 tracts distribués, ainsi qu’un reportage sur l’action solidaire dans la vallée de la Roya aux participants du cercle.
Daniel Colliard s’est excusé.

Prise de parole en fin de cercle
Chantal de l ‘AHSETI précise le sort fait aux mineurs isolés.
Actuellement nous connaissons 6 jeunes qui dorment dehors.

APPEL EST FAIT A QUI POURRA PROPOSER MÊME POUR UNE NUIT UNE AIDE, UNE SOLUTION, UN LIT.
(ces jeunes ne peuvent prétendre au 115 du fait de leur minorité et l ASE ne les prend pas en charge …………)

Leopold Jacquens (LDH) indique que l ‘appel de fonds pour sa défense en cassation est clos. La somme a été réunie. Il remercie chacun pour leur participation et leur amitié.
Claude Nicolas (Mouvt de la Paix) donne des nouvelles de Michel, fidèle du cercle, actuellement hospitalisé à Paris après une greffe du foie. Malgré sa petite forme, Michel est de tout cœur avec nous.
Nous lui souhaitons un bon rétablissement et espérons qu ‘il reviendra bien vite sur Le Havre.

Pas de cercle de silence pendant l’été, mais nous restons attentifs.
Reprise le 3è jeudi de septembre soit le 21 septembre 2017.


Bon été à tous Martine Bachelet pour le cercle de silence

_

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES mai 2017

Rassemblement sympathique le 11 mai en fin d’après-midi : la dizaine de personnes à 18h s’est élargie à 30 à 19h; au bout d’une demi-heure, la pluie s’est mise de la partie : chacun de ceux sans capuche a rejoint le parapluie d’à coté ou la frondaison des arbres mais le cercle est resté « rond » toute l’heure autour de la lanterne allumée !
La lettre distribuée (en pj) est le tract distribué lors du 1er anniversaire du « petit déjeuner royal » qui a été offert le 24 avril 2017 aux personnes de la file d’attente nocturne de la préfecture de Versailles : beau succès repris par la presse et que vous trouverez, ainsi que divers documents et l’album de photos sur le site du Cercle de Silence de Versailles qui était à l’origine de cette initiative le 4 avril 2016./p>

https://goo.gl/photos/UVVrdyWhKAU8iVqT8

Prochain cercle le 8 juin 2017.
Il n’y aura pas de CdS cet été, ni le jeudi 13 juillet ni le jeudi 10 août 2017.

Bien cordialement Catherine Domergue

_

CERCLE DE SILENCE DU HAVRE mai 2017

Nous nous sommes retrouvés sous la pluie battante. 100 feuilles distribuées, (lire)
Cercle abrégé d ‘une petite demie heure pour soulager les participants.
Daniel Colliard qui compte fidèlement à chaque cercle les entrants a dénombré « 13 piliers ». (je cite) dont une nouvelle participante venue avec un superbe parapluie représentantles pays du monde.
Echange de nouvelles
(LDH) au sujet de la grève de la fin de palestinens ( un mois… de l’existence d’un camp  à la frontière de l’Algérie et du Maroc où sont retenus ceux qui cherchent à gagner l ‘ Europe
Rappel de l’ arrivée de plusieurs mineurs et jeunes majeurs isolés étrangers
Rappel des besoins en hébergement.*
Prochain cercle le 15 juin, ce sera le 80e !


Solidairement Martine Bachelet pour le cercle de silence

_

CERCLE DE SILENCE DE MAUBEUGE 29 avril 2017
Maubeuge 100ème Cercle de silence

_

CERCLE DE SILENCE D’ETAMPES avril 2017

Samedi 29 avril 2017 21 personnes ont formé le cercle.
Des passants s’arrêtant devant les panneaux ont reçu un tract. Ils nous ont encouragés et remerciés;
A midi, pour marquer notre 9° anniversaire, nous avons lu le poème ci-joint de Noëlle laurent d’Epinal.
En ce temps d’entre-deux tours d’élection l’un de nous a rappelé que le 7 mai devait voir notre mobilisation pour faire barrage au front national qui traite nos frères étrangers avec inhumanité.
Puis nous nous sommes donné rendez-vous au samedi 27 mai 2017.

Bernadette et Bruno CATRICE

_

CERCLE DE SILENCE DU HAVRE

Bonsoir, en cette période de vacances scolaires, 25 participants dont 4 passants.
200 tracts distribués avec cependant plus de refus fermement « motivés  » …
En pièce jointe le tract distribué ce jour.
Depuis notre appel « accueillir » 2 personnes ont proposé un hébergement occasionnel pour une nuit faute de 115 et une autre a donné son mail « pour aider ».

Solidairement Martine Bachelet pour le cercle de silence le Havre

_

CERCLE DE SILENCE DE NANTES le Journal Eglise en Loire Atlantique 04/2017

_

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES jeudi 14 avril 2017.

Malgré les vacances, le Cercle commence bien, avec une sympathique affluence : nous sommes une quinzaine dès le début : au maximum, il y eu 30 personnes présentes ensemble dans le cercle + 3 à distribuer la lettre mensuelle; dans celle-ci, nous avons voulu mettre en parallèle ce que les principaux candidats à l’élection présidentielle proposent sur l’accueil des demandeurs d’Asile et des migrants; les 200 exemplaires de la lettre ont tous été distribués !

Ce Jeudi Saint, le temps était clément, les 3 panneaux explicatifs sont bien visibles dont celui invitant toutes et tous à venir participer le 24 avril prochain au premier anniversaire du « petit déjeuner » offert tous les lundis à la file d’attente nocturne de la préfecture; des membres du CdS de Versailles en ont été les initiateurs et les fidèles acteurs pendant toute l’année écoulée.

Bonnes fêtes de Pâques à tous !
Bien cordialement

Catherine Domergue

_

CERCLE DE SILENCE D’ÉTAMPES samedi 25 mars 2017.

Le cercle de silence d’Etampes s’est bien déroulé. 11 personnes sont passées dans le cercle, d’autres ont manifesté leur soutien mais n’ont pas pu rester.
Quelques tracts ont été distribués à ceux qui lisaient les panneaux.
Comme d’habitude, nous étions en marge du marché où les soutiens des différents candidats à l’élection présidentielle étaient occupés à distribuer des tracts. Certains ont pu nous rejoindre avant la fin de l’heure.
A midi nous nous sommes donné rendez-vous au samedi 29 avril 2017 pour les 9 ans du cercle.

Bernadette et Bruno CATRICE

_

Le 100ème Cercle DOLOIS mars 2017

Le cercle du 4 mars a regroupé près de 70 participants, et a démontré, une fois de plus, la fidélité d’engagement des jurassiens.
Merci à chacun et chacune pour cette fidélité et la présence des uns et des autres…

Amitiés.
Claude et Chantal Charbonnier / Jean Yves & Annie MILLOT

Suite à ce cercle, nous avons rappelé les dates importantes de ce mois de mars :
le samedi 11 mars, se tiendra le cercle de Poligny de 10 h à 11 h devant le lycée Friand.
Un collectif se bat depuis de nombreuses semaines pour accueillir des familles sur le secteur de
Poligny et du triangle d’Or et assurer le suivi des dossiers de ces familles ou de jeunes.
le lundi 13 mars à partir de 20 h 00, un temps est organisé aux Arquebusiers à Dole.
Ce temps permettra d’avoir des informations sur la réalité des demandes d’asile en 2017, sur les réalités
locales que vivent les associations qui se mettent aux services des familles (CADA / CPDA / ACR) mais aussi de redire les objectifs visés par le cercle de Dole.
Un des membres du C.A.D.A. de Dijon viendra nous parler de la réalité vécue en Bourgogne.
le vendredi 17 mars, un cercle spécial se tiendra à Lons Le Saunier à 16 h (Place de la Comédie) avant de se rendre devant la préfecture à 17 h 00 pour rencontrer Monsieur Le Préfet du Jura qui vient d’être nommé (la demande a été envoyée en fin de semaine).
Ce cercle pourrait rassembler des membres des cercles de Dole et de Poligny, des sympathisants engagés
sur les secteur du Haut Jura et de Lons dans la défense des droits de l’homme.
Ce sera le premier cercle du secteur de Lons.
le 25 mars à Lons Le Saunier à partir de 10 h 45 devant le Carrefour de la Communication pour la journée organisée par le Secours Catholiques et d’autres associations sur le thème « Accueil de l’étranger » mobilisons-nous contre les préjugés ! » (le tract est en pièce jointe pour diffusion à votre réseau).

_

CERCLE DE SILENCE DE TOURS 28 février 2017

lire les articles de La Croix ; ATD quart monde ; RESF 37 ; TMV

Cercle de Silence de VERSAILLES le jeudi 9 février 2017

Débuts laborieux du Cercle ce mois-ci : notre emplacement est occupé par les fleuristes qui montent leurs stands dès ce soir car il gèlera le lendemain matin; déménagement du Cercle de l’autre côté du carrefour !

L’un tourne, l’autre pas : nous sommes, comme en décembre, à côté du manège illuminé; des chansons enfantines berceront notre heure de silence !
A 18h30, nous sommes une vingtaine; nous serons une trentaine au maximum. Beaucoup de passages, les passants prennent la lettre, avec parfois de longues discussions; certains entrent dans le cercle, il y a des jeunes, des nouveaux …Lettre n°80 en PJ.

A la fin de l’heure de silence, nous donnons quelques nouvelles de la récente rencontre en préfecture, avec le constat, entre autres, que la file d’attente nocturnes s’allonge à nouveau pour les étrangers qui viennent renouveler leur titre de séjour…; le « petit déjeuner » chaud, servi tous les lundis matins par des personnes du Cercle (et d’autres) continue donc : cela fera 1 an le 4 avril prochain !
Prochain CdS le jeudi 9 mars 2017.

Bien cordialement Catherine

CERCLE DE SILENCE DE GRENOBLE

Bonjour,
le mercredi 15 février de 18h à 19 h s’est tenu notre Cercle de Silence mensuel . Nous étions environ 25 et 7 jeunes ( entre 25 et 30 ans.. ) nous ont rejoint un moment après avoir lu le tract que nous distribuons .
Nous avons terminé ce cercle en lisant le témoignage de ce qui se passe à La Mure pour l’accueil de migrants ( voir pièce jointe ) .
Par ailleurs nous avons rappelé la projection-débat sur le film Cercles de Silence qui aura lieu le 2 mars ( voir pièce jointe) .

Michel Bérard

CERCLE DE SILENCE DE MAZAMET janvier 2017

Tout homme et toute femme a droit à la dignité

«Les 180 cercles de silence français s’insurgent contre les CRA (centre de rétention administrative) qui, quoique disent nos gouvernants, sont des prisons où sont incarcérés des femmes, des hommes, des enfants qui n’ont pas les bons papiers, ni la bonne richesse, pour rester en France».

Eric Vergniol, membre du cercle de silence, dénonce aussi la non-assistance à personne en danger et la condamnation de l’aide à ceux qui ont froid, qui ont faim, qui fuient la guerre, la persécution, la discrimination, la misère.C’est aussi notre combat pour l’Homme, pour les Droits de l’Homme (déclaration signée par la France).

Alors ce samedi 14 janvier (comme tous les mois depuis sept ans), au milieu du marché de Mazamet , de 10h30 à 11h30 (rue de Verdun) .«Nous manifesterons de manière non violente (en silence) pour que toute personne sur notre sol soit traitée dignement et que ceux qui aident comme Alain Manoni, Cédric Herrou ne soient pas condamnés à cause des valeurs qu’ils défendent. Vous pouvez vous joindre à nous pour un moment pour signifier notre solidarité avec les étrangers qui essaient de vivre».

La Dépêche du Midi Publié le 14/01/2017 à 03:52, Mis à jour le 14/01/2017 à 09:16

CERCLE DE SILENCE DE GENÈVE janvier 2017

Morts en Méditerranée: Jusqu’à quand accepterons-nous que tant d’êtres humains meurent, en Méditerranée et dans la Forteresse Europe, victimes de la traite et de l’indifférence?

Nous invitons toutes les personnes de bonne volonté à nous rejoindre, ne serait-ce qu’un instant. La même personne peut attirer de la compassion dans un camp de réfugiés, puis être criminalisée dans un centre de rétention, juste parce qu’elle a traversé une frontière.

Le cercle de silence « Genève » est composé de citoyen(ne)s dont certain(ne)s sont membres de l’EPG, l’ECR, l’Agora …

CERCLE DE SILENCE de Saint DIE et EPINAL le 100e

« Aujourd’hui où tout le monde est informé, où les images tragiques de réfugiés interpellent la conscience du monde, nos autorités administratives continuent à placer la plupart des arrivants en procédure Dublin (là où sont tes empreintes, là tu dois être renvoyé !) C’est ainsi que des syriens, des soudanais, qui ne sont pas arrivés avec le bon avion et le bon visa, parce qu’ils ont transité par la Turquie puis la Grèce, la Lybie puis l’Italie, qui fuient la terreur au péril de leur vie, se voient délivrer un refus de séjour et doivent croupir des mois en attendant que puisse être enfin traité leur dossier en France.

Assez d’hypocrisie. Place à une véritable politique d’accueil, par la reconnaissance des droits fondamentaux, et notamment l’accès au travail, refusé aux demandeurs d’asile tout au long de leur procédure ! Droit de vivre dans la dignité pour tous les déboutés privés de ressources, l’État s’étant dégagé du maigre pécule de 3€ par jour et par personne. Accès à une véritable formation professionnelle pour tous les mineurs isolés encore en attente d’une orientation.

Place à la fraternité sans frontières et sans barrières ! »

www.asilaccueil88.fr
Le Collectif des Sans Papiers

Migrants : à NANTES, un cercle de silence « pour s’indigner »

OUEST FRANCE Modifié le 31/01/2017 à 20:18 | Publié le 31/01/2017 à 20:18

Une vingtaine de personnes se sont retrouvées place Royale, ce mardi 31 janvier soir, en silence, à l’appel des associations qui militent pour les droits des personnes migrantes. Comme cela se fait, chaque dernier mardi du mois, depuis six ans, à Nantes et dans 175 autres villes.

« Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté ». Lu sur l’une des affiches brandies en silence par la vingtaine de personnes recueillies au pied de la fontaine de la place Royale, à Nantes. Comme chaque dernier mardi du mois, elles se sont réunies pour « sensibiliser les Nantais à la situation des personnes migrantes », particulièrement celle des personnes placées dans les centres de rétention administrative. Elles ont répondu à l’invitation de plusieurs associations (CCFD, la Cimade, le Gasprom, la LDH, Mrap, Pastorale des migrants, Secours catholique, réseau Welcome…).

« Cette privation de liberté est une injustice, une violence mal acceptée, et totalement inefficace » explique Albert, l’un des participants. « Ces personnes sont relâchées et, au bout d’un certain temps, elles reviennent. Parce que pour elle, l’immigration, c’est une question de survie. »

CERCLE DE SILENCE D’ARMENTIÈRES

Par La Voix du Nord | Publié le 11/02/2017

Ce soir-là, ils étaient une dizaine. Bonnets sur la tête, chasubles jaunes pour être vus. Un petit cercle d’une dizaine de personnes, réunies en silence, campées sur leurs convictions. Sur la Grand-place d’Armentières, c’est le même rituel chaque dernier mardi du mois. Le cercle de silence, comme cela se fait aussi à Lille ou Roubaix par exemple, existe depuis dix ans.

Que font-ils là ? Ils font entendre dans leur silence leur colère sur la façon d’accueillir les migrants. Pierre Tourbier distribue aux passants un petit tract qui explique leur action. Quelques-uns regardent, beaucoup passent leur chemin. Ces citoyens militants eux, sont là, sans relâche. Souvent plus nombreux, vingt, trente… « Quand ça s’est fait avec Occupaï le Vivat en octobre, on était plus d’une centaine », se souvient Pierre Tourbier.

L’association Traam (Tissage réseau armentiérois accueil migrants) a opté il y a quelques mois déjà pour la présence de bougies. Comme ça, le cercle de silence est aussi, un peu, un cercle de lumière. Et l’on peut bien sûr les rejoindre.

AUCH : un cercle de silence autour de Megi

Par Vincent ALBINET Publié le 06/02/2017 à 16:22 Mis à jour le 08/02/2017 à 11:49

Auch, chaque premier mardi du mois, à 18 heures, ils sont entre 30 et 40 personnes, croyants ou non croyants, militants associatifs ou simples citoyens, à se réunir et à former un cercle de silence « parce qu’il n’est pas admissible de condamner des êtres humains à une vie de « sans » (sans papiers, sans travail, sans droits …) ».

Ce mardi 7 février, ils se réuniront de nouveau, à 18 heures, place de la Libération, devant la mairie, à l’initiative du Réseau Education Sans Frontières du Gers (RESF 32), avec la Ligue des droits de l’Homme, Amnesty International, les syndicats enseignants, les parents d’élèves et les lycéens pour renouveler leur soutien à Megi, une lycéenne d’origine albanaise, scolarisée à Auch depuis 2014, mais de nouveau menacée d’expulsion.

« IL N’EST PAS QUESTION QUE MEGI REPARTE »

Le 24 janvier dernier, Megi, 20 ans, lycéenne en filière professionnelle au lycée du Garros, et meilleure élève de sa classe, a en effet été frappée pour la seconde fois d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF) délivrée par la préfecture du Gers, avec un délai de départ volontaire d’un mois. Cette OQTF est assortie d’une obligation de pointer une fois par semaine à la gendarmerie, où Megi a pris l’habitude de se rendre accompagnée de représentants d’associations. Lesquels affirment qu' »il n’est pas question que Mégi reparte ». « Megi a quitté seule à l’âge de 18 ans l’Albanie où elle fait l’objet de menaces et où son père est emprisonné pour des questions d’opposition politique », témoigne Agnès Méric de RESF 32. « Elle maîtrise le français d’une façon admirable. Elle a des résultats scolaires exceptionnels. Elle force l’admiration. »

Sous le coup d’une première OQTF, Megi avait toutefois pu se réinscrire au mois de septembre dernier au lycée Garros, pour y poursuivre ses études, grâce à la mobilisation de ses enseignants, des lycéens d’Auch et des associations qui la soutiennent.

Par la suite, un jugement du Tribunal administratif de Pau a annulé son OQTF. Mais, plutôt que d’envisager une solution plus humaine comme la délivrance d’un titre de séjour qui permettrait à Megi de terminer son cycle d’études, le préfet du Gers a décidé de lui délivrer une seconde OQTF. Mégi sera donc mardi au centre du cercle de silence d’Auch. Une protestation silencieuse à laquelle RESF 32 invite tous ceux qui se ne sont pas d’accord avec « l’archarnement » dont est victime la lycéenne gersoise.

CERCLE DE SILENCE DE PARAY LE MONIAL le 17 février 2017

Vendredi, en fin d’après-midi, 28 personnes se sont réunies place de l’Hôtel-de-Ville à Paray pour participer à un cercle de silence. Cette manifestation a été organisée à l’initiative de la Ligue des droits de l’homme en soutien aux aidants des migrants.

Cet événement a attiré les foudres du conseiller régional FN Antoine Chudzik, qui, dans un communiqué, a réclamé l’arrêt de toute subvention en faveur de la Ligue. Cette dernière a répondu aux accusations de l’élu. Les deux texte sont à retrouver ci-dessous lire

Le journal de Saone et Loire édition du Charolais et du Brionnais

.

CERCLE DE SILENCE DU HAVRE le jeudi 17 février

Bonsoir, une trentaine de personnes se sont relayées ce jeudi soir. Nous avions en plus des panneaux usuels des pancartes LA SOLIDARITE N ‘EST PAS UN DELIT en lettres rouge et noires sur fond blanc. 200 tracts distribués. (voir en pj) ce mois ci c’est la Ligue des Droits de l’Homme qui avait proposé un texte pour le verso.
Un journaliste nous a interviewés. « Pourquoi participons nous au cercle de silence régulièrement ? »

Martine Bachelet

Les réponses publiées dans le journal Paris Normandie :

Des manifestants assidus au cercle de silence au Havre

Publié 17/02/2017

|

Mise à jour 17/02/2017

 

Solidarité. Un 77e cercle de silence s’est formé jeudi près de l’Espace Coty.

 

Un nouveau cercle de silence s’est constitué jeudi en fin d’après-midi devant l’entrée sud de l’Espace Coty. L’accent était mis cette fois-ci sur le refus de considérer la solidarité comme un délit. Les manifestants faisaient ainsi référence à une procédure judiciaire que les médias nationaux évoquent en ce moment et aussi aux poursuites engagées au Havre contre Léopold Jacquens (présent au cercle) parce qu’il a signé un certificat d’hébergement en solidarité avec une migrante gravement malade.

Jeudi, c’était le 77e cercle de silence. Mais savons-nous pourquoi les plus assidus y viennent aussi régulièrement ? Et ce qu’ils attendent de cette forme de manifestation ?

« Sa forme pacifique intrigue »

Martine Bachelet, retraitée, est socialiste, militante associative et membre de la communauté Mission de France. « Au départ, c’était un rassemblement chrétien mais on a tout de suite appelé des amis pour se mobiliser autour de l’accueil des migrants et pour protester contre l’enfermement en centre de rétention. À l’époque des enfants y étaient aussi. Aujourd’hui, ils ne le sont plus, grâce à Hollande. Mais les centres existent toujours, ce sont des prisons en fait et ce n’est pas normal. Un cercle de silence, c’est une manifestation différente et sa forme pacifique, non-violente, ça interpelle les passants et ça les intrigue. Je distribue des feuilles, 250 à chaque fois et j’ai très peu de refus ». Martine Bachelet est toujours aussi motivée que lors des premiers cercles de silence havrais – « Il y a sept ou huit ans » -. « On aimerait que ça s’arrête, malheureusement il y a toujours des situations difficiles pour les migrants au Havre et on ne peut pas laisser tomber. La France est une terre d’asile et c’est le vivre ensemble qu’il faut promouvoir ».

« Faire attention à l’autre »

Pierre Caron est un médecin qui exerce encore, à 66 ans, à temps partiel. Il est également diacre permanent dans l’Église catholique. Lui aussi fréquente les cercles de silence locaux « depuis le début ». « L’intuition d’un frère franciscain, ça m’a touché. Je trouvais que c’était important d’alerter les pouvoirs publics et la population sur ce que vivent des personnes plus ou moins en situation régulière et un peu rejetées par notre société et aussi de manifester notre soutien à toutes ces personnes. Et puis je suis diacre et c’est au cœur de la foi chrétienne, de la conception de l’homme qu’ont les chrétiens. À Rouelles, où je vis, un centre d’accueil de demandeurs d’asile a été fermé et on a été impliqués pour accompagner plusieurs familles, elles ont trouvé des logements, des emplois et sont parfaitement insérées. »

Quant à la formule de la manifestation silencieuse, Pierre Caron dit ceci : « On fait silence et moi je prie. Notre silence crie notre appel à faire attention à l’autre ». Et il ajoute : « C’est fréquent que des gens qui passent et me reconnaissent me disent ensuite : « Qu’est-ce que tu faisais là ? ». 

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES le jeudi 12 janvier 2017

Temps exécrable pour ce 1er Cercle de l’année 2017 : il fait froid, il pleut fort et il vente toute l’heure ! Peu de monde cette fois-ci, nous serons une petite vingtaine pendant toute l’heure.
Les « réfugiés » accueillis le jour-même au Centre 8 à Versailles pour un vestiaire et un repas chaud ne sont pas venus au rendez-vous ; nous sommes un peu déçus mais la météo et la nuit tombée expliquent sans doute cette attitude.

A la fin de l’heure, complètement trempés, nous échangeons quelques brèves nouvelles, spécialement sur le CHUM (Centre d’Hébergement d’Urgence des Migrants) de l’INRIA-Rocquencourt, très mal géré par la Croix-Rouge… et sur les arrivées souvent peu préparées de « réfugiés » venant des « campements » parisiens.

Lire la lettre du mois de janvier, qu’il a été très difficile à distribuer sous la pluie !

Prochain CdS le jeudi 9 février 2017. Cordialement

Catherine Domergue

CERCLE DE SILENCE D’ÉTAMPES samedi 28 janvier 2017.

14 personnes sont passées dans le cercle dont des têtes nouvelles. Des sympathisants nous ont fait des signes d’encouragement mais n’avaient pas le temps de s’arrêter. Le cercle était bien visible, toute l’heure parce qu’il a contenu une petite dizaine de personnes tout du long.
A midi nous nous sommes donné rendez-vous au samedi 25 février 2017.
Et nous avons affirmé notre soutien à Cédric Herrou en lisant le message (ci-joint) qu’il a adressé au procureur de la république qui le poursuit parce qu’il vient au secours des migrants:

Bernadette et Bruno CATRICE

CERCLE DE SILENCE LE HAVRE le 19 janvier 2017

Bonsoir; nous étions une vingtaine ce soir malgré le froid et les excuses de certains d’entre nous (Daniel PC, Roland Mouvement de la paix, Claudine de Femmes solidaires, Pierre Amnesty, Jean hospitalisé, Chantal M. Ahseti).

Environ 150 tracts distribués aux passants, quelques refus et 3 interpellations un peu plus vives « vous feriez mieux de vous occuper des sdf français  »  » on a mieux à faire que de donner aux étrangers …  » etc… mais aussi des arrêts devant le panneau et des encouragements.

Ensuite nous étions quelques uns, au chaud dans une salle du Temple protestant tout proche pour faire le point en ce début d’année. (LDH, Mouvement de la paix, ACO, bénévoles de l ‘Ahseti, de l’ entraide protestante, Mission de France

  • excusé Pierre venu au début du cercle qui suggère d’inviter les migrants que nous connaissons à participer au cercle).

  • Merci de vous inscrire pour la rédaction du verso de la feuille distribuée aux passants (copie à rendre avant le 8 du mois pour faciliter la tache de Chantal qui met en page avant le tirage . Merci Chantal !)

  • L ‘entraide protestante fera la feuille de mars et un panneau.

  • Les anciens panneaux sont disponibles pour servir de support pour actualiser les infos.

  • Participation au cercle : quelques uns d ‘entre nous vont présenter le cercle de silence à la pastorale des migrants, au secours catholique, au secours populaire pour leur proposer de nous rejoindre.

  • Point sur les réunions autour de la Syrie dont ns vous donnerons les infos au sujet des actions proposées. Je rappelle les rassemblements hebdomadaires le samedi à 15h30 parvis Coty.

  • Un festival du film autour des droits de l ‘homme aura lieu début février au Sirius
    Nous vous enverrons les infos en temps utile. N ‘hésitez pas à les relayer ainsi que l ‘invitation à se rassembler tous les 3è jeudi du mois.

PROCHAIN CERCLE LE JEUDI LE JEUDI 16 FEVRIER 2017

Bien fraternellement Martine Bachelet Martine Durand

CERCLE DE SILENCE DE PAU
le 27 décembre 2016

106ème CERCLE DE SILENCE de PAU 64000

 Place Clemenceau de 18 h à 19 h

Rejoignez-nous,  même pour quelques instants

Contre l’enfermement des migrants dans des centres de rétention administrative.
Pour que soient respectés tous des droits humains,
en solidarité avec les migrants ou roms menacés d’expulsion.
Pour une terre plus fraternelle.

Propos recueillis auprès de : La Cimade, Le Secours Catholique, Le Secours Populaire, L’Ordre de Malte, France Terre d’Immigration. Lire

ram.bg@orange.fr

CERCLE DE SILENCE DE SENS 17décembre 2016

img_1049Dimanche 18 décembre, journée internationale des migrants voulue par l’ONU… Le cercle de silence de Sens s’est donc tenu exceptionnellement, samedi 17 de 17h00 à 18h00 place de la République, parvis de la cathédrale. Beaucoup de passage, ce sont les vacances ; jeunes, moins jeunes, enfants sillonnent la place pour se réchauffer et se restaurer auprès du fabriquant de beignets et de croustillons… Guidés par les bonnes odeurs, certains en traversent même le cercle.

Aux habitués se sont joints de nombreuses personnes venues de loin, mais aussi de jeunes mamans avec leurs jeunes enfants… signes encourageants de prise de conscience…

A 17h30 nous étions 34, et à 18h, 37… jamais cercle de silence n’avait réuni un tel nombre de sympathisants à Sens… et dire qu’en 2012 de nombreux cercles se posaient la question de savoir si ce genre de manifestation silencieuse avait encore du sens….

Plus de 150 tracts ont été distribués: Une famille d’origine maghrébine s’arrête, la maman voilée pose des questions en arabe, sa fille, jeune femme d’une trentaine d’année traduit et conclut: « c’est bien ce que vous faites ».
Beaucoup de questions, mais aussi beaucoup de refus plus ou moins polis, dédaigneux, qui quelques fois font mal, surtout quand vous connaissez la personn et qu’elle ne vous reconnait pas…

La veille au soir 3 membres du cercle de silence étaient invités à donner leur témoignage lors d’une interview en direct à la radio locale Stolliahc… 7 petites minutes intenses pour dire les incohérences et les scandales que vivent les migrants dans notre pays… Merci à cette radio qui joue son rôle d’informateur…

img_1054A 18h30,après la tenue du cercle de Silence, une soixantaine de personnes assistent dans les locaux de la MJC à la projection du film « la Mécanique des flux » de Nathalie Loubeyre. Poignant!
Poignants aussi les témoignages de deux bénévoles de la Cimade : l’un, sur 3 semaines passées en Sicile à l’accueil des réfugiés traversant la méditerranée… l’autre sur ses voyages dans la « jungle » de Calais en mars dernier, à Paris boulevard de Stalingrad et en Grèce pour se rendre compte par elle même et comprendre… Par une magnifique et touchante exposition de photos, elle nous offre son regard pudique sur ces 3 lieux et nous invite à toucher des yeux la situation des migrants

Martine Steward

CERCLE DE SILENCE D’ÉTAMPES 17décembre 2016

Le cercle de silence d’étampes 91 s’est bien déroulé samedi 17 décembre 2016 à côté du train de noël.

img_5448_215 personnes sont passées dans le cercle. Des passants s’y sont joints, d’autres ont dit qu’ils soutenaient la démarche. Et le père Noël s’est arrêté avec le chat botté et jeanot lapin à la demande de la fée clochette pour une minute de silence.
A midi nous nous sommes donné rendez-vous au samedi 28 janvier 2017.
Nous avons partagé le thé et les petits gâteaux de la fraternité.
Et nous disons: « Joyeuses fêtes à tous » mais « restons mobilisés »

Bernadette et Bruno CATRICE

CERCLE DE SILENCE DU HAVRE 15 décembre 2016

AlepBonjour, hier soir jeudi 15 décembre, il était prévu un cercle de silence comme tous les 3è jeudi du mois (le 74ème). Amnesty International a proposé dans l’urgence un prolongement en solidarité avec les habitants d’Alep.

 

cercle-le-havreCommencé à 17 h30 autour de notre lanterne, nous avons élargi le cercle autour des lettres ALEP installées par Amnesty vers 18H. Fin du cercle élargi vers 19h. Nous avons distribué 200 tracts, un nouveau panneau appelant à l ‘accueil était sur place, ainsi que notre banderole habituelle.

Une belle mobilisation d’une centaine de personnes au Havre autour du nom de la ville d’Alep éclairé de bougies au centre du cercle de silence devant l’Espace Coty. . De nombreuses personnes ont déposé une lumière en solidarité avec les victimes d’Alep. Un certain nombre de familles syriennes réfugiées étaient présentes.
Longs Échanges ensuite avec les familles syrienne restées présentes sur la place, un jeune syrien en terminale S et un adulte depuis longtemps au Havre assuraient la traduction.
… des familles souhaitaient prolonger par une soirée et RENCONTRER DES FAMILLES FRANÇAISES.
( feuille distribuée aux passants)
Merci à Jean-Luc qui a pris ces photos pour nous.
Bonne fin d’année à tous.

Martine Bachelet

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES Jeudi 8 décembre 2016

Les stands de vente des sapins de Noël occupent le marché aux fleurs ce jeudi, il faut donc se déployer de l’autre côté de l’avenue de l’Europe, près du manège illuminé qui tournera une partie de l’heure : ambiance surréaliste mais sympathique !
Malgré le froid une bonne quarantaine d’habitués sont restés dans le cercle jusqu’à la fin.

Nous avons été toujours entre 40 et 50 ….beaucoup d’entrées et de sorties de nouvelles personnes tout le long de l’heure. 250 lettres mensuelles (voir en pj) ont été distribuées.
A 19h, des informations ont été données sur les « réfugiés » arrivés à Rocquencourt; un repas de Noël est organisé au Centre 8 le lundi 12 décembre à midi pour eux et pour leurs compatriotes logés aux Mortemets à Versailles.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous ! Bien cordialement

Françoise G. et Catherine D.

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES le 10 novembre 2016

Cercle exceptionnel : 130 personnes sous des trombes d’eau ! :

Ce soir, 10 novembre 2016, s’est réuni place du marché aux fleurs, comme d’habitude tous les 2èmes jeudis de chaque mois, un Cercle de Silence mais ce soir, il fut mémorable et exceptionnel : 130 personnes en 2 cercles concentriques, une forêt de parapluies toute l’heure sous des trombes d’eau, en silence, entourant la lanterne à la flamme vacillante !

photo-cds-exceptionnel-du-jeudi-10-11-2016En effet, l’annonce d’une manifestation le lendemain, un 11 novembre (jour de recueillement et de paix en souvenir de la 1ère guerre mondiale) devant le château , de citoyens haineux complètement opposés à l’arrivée de « réfugiés » non seulement dans le 78 mais aussi en France, a déclenché un sursaut horrifié de nombreux yvelinois qui ont fait l’effort ce jeudi-soir, de venir manifester publiquement leur désapprobation à cette manifestation et leur opposition à ces idées xénophobes; ils voulaient exprimer leur chaleureuse sympathie à tous ceux que la guerre ou la misère ont chassé de chez eux et montrer qu’ils étaient prêts à s’engager dans l’accueil de « réfugiés » qui arrivent (Maurepas) ou doivent arriver (Rocquencourt) dans notre département.

Dès 18h, nous étions une soixantaine; la pluie a commencé à tomber de + en + fort, rendant difficile la distribution de la lettre mensuelle (n° 77) qui donne des nouvelles sur les diverses actions en faveur des « réfugiés » dans le 78 et donnent à réfléchir à partir de textes ou de réflexions, en France ou ailleurs …

A 19h, il était prévu d’échanger des nouvelles mais la pluie a empêché de nous attarder longuement ! Un accueil des migrants s’organise à Rocquencourt dans les prochains jours avec des bonnes volontés locales.

Nous donnons RdV le 8 décembre 2016, la date du prochain Cercle de Silence de Versailles, à 18h place du marché aux fleurs, à tous ceux qui souhaitent montrer publiquement leur attachement au respect de la dignité et des droits des migrants, et s’investir généreusement dans cet accueil.

Catherine Domergue

CERCLE DE SILENCE DE HAGUENAU le septembre 2016

La télévision locale TV3V à cette occasion a réalisé un reportage qui nous invite à réfléchir sur notre action et sur la venue de migrants en France.

voir le reportage ( Envoyé par Marcel Zimmermann )

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES le 13 10 2016

Cercle important à Versailles :

Débutant à 20 personnes à 18h, nous avons été ensuite 30 puis 40 personnes tout le reste de l’heure, des personnes entrant dans le cercle, se relayant en quelque sorte pour quelques minutes ou plus longtemps.

photo-cds-2-13-octobre-2016Il faut dire que le contexte actuel dans l’est des Yvelines est détestable; diverses manifestations hostiles à l’implantation de structures d’accueil pour des Demandeurs d’Asile à Louveciennes et à Rocquencourt ont bouleversé les consciences : pour beaucoup de versaillais, impossible d’accepter les discours et les slogans xénophobes voire haineux de certains habitants de ces communes, ni d’accepter la Charte proposée par le FN à chacun des Conseils Municipaux des villes concernées : « Ma ville sans migrants » …

Le Cercle de Silence de Versailles, en cercle et en silence autour de sa petite lanterne, s’est démarqué de cette furie langagière et a réuni dans la non-violence ceux qui souhaitent un accueil fraternel des étrangers dans le 78. Certains avaient mis des dossards dénonçant les conditions de vie réservées aux demandeurs de papiers.

Très vite, le cercle s’est agrandi et a occupé un large périmètre; les passants ne pouvaient ignorer ce qui se passait là : en contournant le cercle, ils tombaient sur les panneaux et les distributeurs de la lettre (300 exemplaires écoulés) qui leur expliquaient ce que nous faisions.

le-cds-13-octobre-2016Beaucoup, connus ou inconnus, se sont arrêtés et sont restés plus ou moins longtemps, certains jusqu’au bout de l’heure, où sont données diverses informations liées aux manifestations actuelles, pour s’informer et discuter ; ce fut le cas de 5 jeunes en « prépa » au Lycée La Bruyère : « comment aider les réfugiés », « comment conscientiser nos camarades d’études » ? Après avoir dénoncé ensemble cette hostilité aux migrants, les participants ont été invités à une conférence-débat organisée par le CCFD, le Secours Catholique, le RESF, la Cimade, Amnesty Int et l’APIV le 15 novembre à 20h30 à Viroflay sur le thème audacieux : « les migrants, une chance pour nous ? »
Lire la lettre mensuelle (n° 76)

Après ces moments forts, nous souhaitons nous retrouver aussi nombreux au prochain CdS le 10 novembre 2016 à 18h place du marché aux fleurs.
Bien cordialement

Catherine Domergue

 

CERCLE DE SILENCE DE GENÈVE le 18 06 2016

Le Cercle de silence du 18 juin à Genève a réuni entre 20 et 30 participants.
A l’occasion de la Journée nationale des Réfugiés nous avons tenté de sensibiliser les passants
autour d’une action en mémoire des migrants décédés en essayant d’atteindre l’Europe
ou lors de leur séjour en Europe.Nous avons proposés aux passants d’écrire des noms de personnes décédées sur un rouleau de papier kraft.
Les noms étaient tirés de http://www.unitedagainstracism.org/wp-content/uploads/2015/06/Listofdeaths22394June15.pdf
Cette démarche a touché de nombreux passants, nous avons distribués une centaine de flyers.
Nous avons également montré, à l’aide de cartes tirées de http://15years.morizbuesing.com/ l’évolution du nombre de migrants qui décèdent à l’entrée de l’Europe.
Meilleures salutations. Nicole Andreetta

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES le 11 02 2016

Lettre du cercle de silence du 11 février, distribuée aux participants et diffusée, indépendamment du compte rendu. Cette nouvelle formule a bien plu.
Catherine Domergue.
Lire la lettre