Cercle de silence de PAU

CONTRE L’ENFERMEMENT DES MIGRANTS
DANS LES CENTRES DE RÉTENTION ADMINISTRATIVE
POUR LE RESPECT POUR TOUS, DES DROITS HUMAINS
EN SOLIDARITÉ AVEC LES MIGRANTS OU ROMS MENACES D’EXPULSION
POUR UNE TERRE PLUS FRATERNELLE
POUR L’ACCUEIL DE L’ÉTRANGER

 

Ils sont sans voix – nous nous taisons – Notre Silence doit être un cri
Un cri non violent – un cri d’indignation.
L’ÉTRANGER EST NOTRE FRÈRE EN HUMANITÉ

122ème CERCLE DE SILENCE DE PAU le 24 avril 2018

Réouverture du centre de rétention administrative d’Hendaye
dans un contexte de durcissement des politiques migratoires

Fermé depuis janvier 2017, le centre de rétention administrative (CRA) d’Hendaye va rouvrir pour enfermer et expulser des personnes étrangères à compter du 3 avril 2018. Cette réouverture s’inscrit dans la politique nationale du gouvernement qui est résolument orientée vers l’utilisation massive de l’enfermement à l’encontre des personnes étrangères que l’administration décide d’expulser du territoire. Le ministre de l’Intérieur a en effet annoncé sa volonté de passer de 1 800 à 2 200 places dans les lieux de rétention. La Cimade constate chaque jour de multiples violations des droits dans l’ensemble des centres de rétention qui conduisent à plus de 40 % de libérations prononcées par les juges administratifs et judiciaires, sanctionnant ainsi des enfermements ou des mesures d’éloignement du territoire abusives. A la lumière des pratiques constatées précédemment, La Cimade craint que les personnes enfermées dans ce centre de rétention situé en région transfrontalière ne fassent l’objet d’abus similaires, alors que pour la plupa

Cercle de silence de PAU mardi 26 décembre 2017

Ce mardi soir notre cercle a comporté 48 membres (pour une moyenne 25-30).
L’effectif habituel a été renforcé par des membres du collectif « des hommes avant tout » créé pour soutenir 17 migrants « dublinés » (le réglement européen de Dublin prévoit que c’est seulement le pays par lequel ils sont entrés en Europe, où ils ont laissé leurs empreintes qu’ ils doivent déposer leur demande d’asile): 14 Soudanais, 2 Afghans, 1 Nigérian. Ces migrants étaient dans un CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation ) à Gelos près de Pau que la Préfecture des P.A. veut fermer et, en conséquence, les transférer selon le programme PRAHDA(*) du minsitre de l’Intérieur, dans un ex hôtel Mercure de Pau où ils refusent de se rendre .

Un article de presse (La République des Pyrénées) rend compte des raisons de la « résistance » qui s’est organisée et donne un témoignage de parcours de ces migrants malheureusement représentatif de tous les autres.

Ci-dessous pour ceux qui veulent avoir plus de détails sur la situation et son évolution (on doit retrouver d’autres situations analogues à proximité d’autres cercles de silence) peuvent prendre connaissance de ce point fait par le collectif (représenté par Fabrice):mesures du ministre de l’Intérieur à l’origine de cette situation, rencontres/positions de la Préfecture des P.A., manifestations locales de soutien dont la signature de 43 élus des P.A…..

Pour le cercle de Pau Robert Boyer Gibaud et Pierre Bérujon

(*) Programme d’Accueil et d’Hébergement des Demandeurs d’Asile