Cercle de Versailles

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES le 11 02 2016

Lettre du cercle de silence du 11 février, distribuée aux participants et diffusée, indépendamment du compte rendu. Cette nouvelle formule a bien plu.
Catherine Domergue.
Lire la lettre

_

CERCLE DE SILENCE DE VERSAILLES le 13 10 2016

Cercle important à Versailles :

Débutant à 20 personnes à 18h, nous avons été ensuite 30 puis 40 personnes tout le reste de l’heure, des personnes entrant dans le cercle, se relayant en quelque sorte pour quelques minutes ou plus longtemps.

photo-cds-2-13-octobre-2016Il faut dire que le contextne actuel dans l’est des Yvelines est détestable; diverses manifestations hostiles à l’implantation de structures d’accueil pour des Demandeurs d’Asile à Louveciennes et à Rocquencourt ont bouleversé les consciences : pour beaucoup de versaillais, impossible d’accepter les discours et les slogans xénophobes voire haineux de certains habitants de ces communes, ni d’accepter la Charte proposée par le FN à chacun des Conseils Municipaux des villes concernées : « Ma ville sans migrants » …

Le Cercle de Silence de Versailles, en cercle et en silence autour de sa petite lanterne, s’est démarqué de cette furie langagière et a réuni dans la non-violence ceux qui souhaitent un accueil fraternel des étrangers dans le 78. Certains avaient mis des dossards dénonçant les conditions de vie réservées aux demandeurs de papiers.

Très vite, le cercle s’est agrandi et a occupé un large périmètre; les passants ne pouvaient ignorer ce qui se passait là : en contournant le cercle, ils tombaient sur les panneaux et les distributeurs de la lettre (300 exemplaires écoulés) qui leur expliquaient ce que nous faisions.

le-cds-13-octobre-2016Beaucoup, connus ou inconnus, se sont arrêtés et sont restés plus ou moins longtemps, certains jusqu’au bout de l’heure, où sont données diverses informations liées aux manifestations actuelles, pour s’informer et discuter ; ce fut le cas de 5 jeunes en « prépa » au Lycée La Bruyère : « comment aider les réfugiés », « comment conscientiser nos camarades d’études » ? Après avoir dénoncé ensemble cette hostilité aux migrants, les participants ont été invités à une conférence-débat organisée par le CCFD, le Secours Catholique, le RESF, la Cimade, Amnesty Int et l’APIV le 15 novembre à 20h30 à Viroflay sur le thème audacieux : « les migrants, une chance pour nous ? »
Lire la lettre mensuelle (n° 76)

Après ces moments forts, nous souhaitons nous retrouver aussi nombreux au prochain CdS le 10 novembre 2016 à 18h place du marché aux fleurs.
Bien cordialement

Catherine Domergue