Cercle de Cergy 05

BONSOIR,

Vendredi 18 janvier s’est tenu le 106ème cercle de silence De Cergy -Pontoise qui depuis novembre dernier est entré dans sa dixième année.

Nous étions 20 à 22 personnes frigorifiées mais sous un beau clair de lune.
La place du général de Gaulle où se forme le cercle de silence est un lieu de passage proche de la préfecture, du centre commercial des 3 fontaines, du siège de la communauté d’agglomération.
Comme chaque mois ce rassemblement est l’occasion de nombreux contacts, surtout avec des personnes qui ont des problèmes de régularisations de leurs titres de séjours et évoquent leurs situations ou celle de leur proches, telle une jeune femme algérienne dont le frère venait d’être expulsé, ou ce ressortissant du Congo-Brazzaville qui me faisait valoir son acte de naissance établi à l’époque de l’AOF et qui se entait autant français que congolais et ne parvenait pas à obtenir un rendez-vous par internet pour obtenir le renouvellement de son titre de séjour Vie Privée et Familiale.

Parmi les informations diffusées en fin de cercle il faut signaler la publication du rapport du défendeur des droits ( calais 3 ans après) mais aussi le mouvement de grève de la faim qui affecte les centres de rétention du Mesnil-Amelot, de Vincennes et d’Oissel.

A la suite de ces informations brèves Marc , responsable de la Cimade pour l’ile de France, a fait état de l’initiative d’Amnesty international relative à la pétition lancée auprès de mr Castaner ministre de l’intérieur, pour lui demander d’annuler la procédure de renvoi en Bulgarie et de là en Afghanistan de Sayed H. en raison des risques qu’il court.

C’est d’ailleurs une attitude constante de la Cimade et d’Amnesty de dénoncer le renvoi de migrants déboutés vers des pays en guerre. Cet appel a bien entendu été diffusé le plus vite possible auprès des contacts figurant dans la liste de diffusion.

Enfin nous nous sommes réjoui d’apprendre par le cercle de silence de Toulouse, l’existence de cercles de silence en Espagne dans une cinquantaine de villes. Nous aimerions bien évidemment connaître les lieux!

Pour info je vous communique le lien permettant d’accéder à la pétition d’Amnesty.

« https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/sayed-19-ans-bientot-renvoye-vers-lenfer »

A tous ceux qui se rassemblent en France pour en appeler au respect de la dignité des étrangers, au nom du groupe de suivi et de coordination du cercle de silence de Cergy-Pontoise, j’adresse mes meilleurs vœux.

Pierre BAUDOUX
2 Les larris orange
95000 Pontoise

_

CERGY-PONTOISE
Voici le compte rendu du cercle de silence de septembre 2018

Vendredi dernier le cercle de silence de Cergy-Pontoise a réuni 20 à 25 personnes pour marquer leur refus des conséquences de la politique; migratoire de la France et de l’Europe et plus particulièrement des effets de la loi du 2 août concernant l’asile.

A la fin de ce cercle de silence eu lieu l’échange d’informations habituel qui porta sur la rafle des migrants à Tanger, au Maroc et leur refoulement dans le sud Marocain aux portes du désert, conséquences de la fermeture des frontières de l’Europe et des subventions versées pour « maitriser » les flux migratoires et cantonner les migrants dans des centres fermés, des « hotspots » hors de l’union européenne ( 200 millions d’euros, cf info diffusées au journal télévisé de France 2 le mercredi 19 septembre )

Par ailleurs le cercle de silence signale le document publié par la Cimade concernant le transfert des médecins de l’agence régionale de santé (ARS ) à ceux de l’OFII (ministère de l’intérieur) du pouvoir de donner un avis sur l’état de santé des migrants qui sollicitent une carte de séjour pour soins. Cette étude s’intitule  » soigner ou suspecter ? «  est téléchargeable sur le site de la Cimade.

Les poètes et écrivains jouant souvent un grand rôle dans l’éveil des consciences, je tiens à vous signaler un recueil de poèmes de Khaled Hosseini ( auteur des cerfs volants de Kaboul ) intitulé « Une prière à la mer »

Pierre BAUDOUX

_

LA MOBILISATION CONTINUE
Chaque troisième vendredi du mois, les défenseurs de la cause migratoire se réunissent sur le parvis de la préfecture pendant une heure en silence.

Ils ont fêté leur 100e rassemblement le 20 juillet. Neuf ans après sa création, le Cercle de silence officie toujours chaque troisième vendredi du mois, place du Général-de-Gaulle, à Cergy-Préfecture. Un anniversaire qui a malgré tout un goût amer pour ses membres qui déplorent la situation des immigrés en France. « La situation n’a pas tellement avancé. Nous ne sommes pas entendus par l’État », regrette Pierre Baudoux, organisateur des rassemblements du Cercle.

ALERTER L’ETAT

Lors de chaque rendez-vous, environ une trentaine de personnes se réunissent en silence, durant une heure, pour « faire pression sur l’administration publique pour qu’il y ait un meilleur accueil des étrangers, explique Brigitte Chambolle, membre actif du Cercle de silence. C’est aussi une façon de rappeler au gouvernement qu’il y a des Français qui veulent accueillir des étrangers et de montrer aux étrangers que nous voulons les recevoir ».

Si les manifestants ne prennent pas la parole durant leur rassemblement, ils informent la population locale des raisons de leur action par des banderoles et des écriteaux. « Il y a cependant toujours deux manifestants qui sont en retraits pour expliquer les raisons de notre présence auprès des curieux et beaucoup nous félicitent et se joignent à nous dès qu’ils le peuvent », précise Brigitte Chambolle. Chacun est donc libre de rejoindre le Cercle. « Nous privilégions le silence pour permettre à chacun de militer pour cette cause sans justifier ses pensées. »

Soutenu par, entre autres, La vie nouvelle, Europe-Écologie-Les-Verts, Mission ouvrière, Emmaüs 95, la Cfdt, le Cercle de silence est déterminé à « poursuivre ses actions ».

( La Gazette du Val d’Oise