CERCLE DE SILENCE DE CERGY-PONTOISE

18 octobre 2019

Bonjour,

                Vendredi 18 octobre s’est tenu le 114ème cercle de silence de Cergy-Pontoise qui a clôturé sa dixième année d’existence. Nous avons été 20 à 25 a constituer ce cercle , ce qui tranchait avec la fréquentation du cercle de septembre pour le quel je ne pense pas vous avoir adressé de compte rendu.

                Lors de ce rassemblement , un peu avant sa dissolution, l’un de nous a évoqué la rafle qui a eu lieu le 5 octobre en diverses villes de Bretagne et a abouti à l’expulsion de 33 géorgiens  avec les violations des droits humains inhérentes à ce genre d’ opération.

                La Cimade sur son site à publié les témoignages qu’elle a recueilli ; Marc a donné lecture de l’un d’eux.

           

                Le prochain rassemblement aura lieu le 15 novembre et  » inaugurera » le festival des solidarités qu’organise la mairie de Cergy pour valoriser les initiatives des associations qui oeuvrent pour développer la convivialité, la rencontre, l’originalité des différentes communautés qui vivent sur le territoire de la la ville.

Cordialement pour le groupe de suivi et de coordination

Pierre Baudoux

tél : 01 30 31 37 94

Cercle de Silence, Qu'avons nous fait des droits de l'enfant?

LA MOBILISATION CONTINUE

20 avril 2018

Chaque troisième vendredi du mois, les défenseurs de la cause migratoire se réunissent sur le parvis de la préfecture pendant une heure en silence.

     Ils ont fêté leur 100e rassemblement le 20 juillet. Neuf ans après sa création, le Cercle de silence officie toujours chaque troisième vendredi du mois, place du Général-de-Gaulle, à Cergy-Préfecture. Un anniversaire qui a malgré tout un goût amer pour ses membres qui déplorent la situation des immigrés en France. « La situation n’a pas tellement avancé. Nous ne sommes pas entendus par l’État », regrette Pierre Baudoux, organisateur des rassemblements du Cercle.

 

ALERTER L’ETAT

                

Lors de chaque rendez-vous, environ une trentaine de personnes se réunissent en silence, durant une heure, pour « faire pression sur l’administration publique pour qu’il y ait un meilleur accueil des étrangers, explique Brigitte Chambolle, membre actif du Cercle de silence. C’est aussi une façon de rappeler au gouvernement qu’il y a des Français qui veulent accueillir des étrangers et de montrer aux étrangers que nous voulons les recevoir ».

Si les manifestants ne prennent pas la parole durant leur rassemblement, ils informent la population locale des raisons de leur action par des banderoles et des écriteaux. « Il y a cependant toujours deux manifestants qui sont en retraits pour expliquer les raisons de notre présence auprès des curieux et beaucoup nous félicitent et se joignent à nous dès qu’ils le peuvent », précise Brigitte Chambolle. Chacun est donc libre de rejoindre le Cercle. « Nous privilégions le silence pour permettre à chacun de militer pour cette cause sans justifier ses pensées. »

Soutenu par, entre autres, La vie nouvelle, Europe-Écologie-Les-Verts, Mission ouvrière, Emmaüs 95, la Cfdt, le Cercle de silence est déterminé à « poursuivre ses actions ».

                                                                                                                                                                                                                                            (La gazette du Val d,Oise)

CERCLE DE SILENCE DE CERGY-PONTOISE

20 avril 2018

Le vendredi 20 avril le cercle de silence de Cergy s’est rassemblé à 18 heures et a réuni une quinzaine de personnes dont des passants originaires du Sri-Lanka et du Congo. Peu de monde en vérité, en raison des vacances sans doute, alors qu’avaient lieu les débats à l’assemblée sur le projet de loi Asile et immigration.

La douceur et la lumière de cette journée de printemps ont incité beaucoup de gens à s’attarder devant les panneaux qui expliquaient les enjeux de la loi en discussion et ses aspects restrictifs et coercitifs.

En pièces jointes je vous adresse le texte de la tribune parue dans Libération dont a donné lecture Marc.

Pour le groupe de suivi et de coordination du cercle de silence de Cergy
Pierre Baudoux

 

CERCLE DE SILENCE DE CERGY-PONTOISE

                 Vendredi dernier le cercle de silence s’est constitué avec une dizaine de personnes mais a finalement réuni 25 personnes environ au cours de l’heure.

                           Nous avons eu le plaisir d’y accueillir à la fin de notre rassemblement, monsieur Aurélien Taché , député du val d’oise, qui avait manifesté précédemment son intention de nous rencontrer. Monsieur Taché est resté peu de temps ayant un rendez vous de travail avec Marc Kieny, responsable de la Cimade Ile de France.
Monsieur Taché a été chargé d’une mission par le premier ministre portant sur l’intégration des étrangers arrivant en France et a rendu son rapport intitulé « pour une politique ambitieuse d’intégration des étrangers arrivant en France » . Ce rapport comporte 72 propositions et a fait l’objet de présentations dans la presse.

                Discussions souvent intéressantes avec les passants, distribution de dépliants en français mais aussi en anglais et en espagnol.

                 En clôture du rassemblement Marc Chambolle a donné lecture d’un texte de la Cimade concernant le placement en rétention des enfants.
Marc a également évoqué la décision du conseil constitutionnel relative à la loi Warssmann autorisant le placement en rétention des demandeurs d’asile sous procédure Dublin et la déclarant conforme à la constitution.

     Les liens suivants permettent d’accéder aux deux textes qui ont fait l’objet de communication et au bilan de l’asile en 2017 qui vient d’être publié

Pour le groupe de suivi et de coordination du cercle de silence de Cergy-Pontoise
Pierre BAUDOUX
01 30 31 37 94

 
 
Fermer le menu